3. Animer



• Mettre très rapidement les élèves en activité : un flottement en début d'heure risque d'inciter les élèves au bavardage.
• Communiquer les objectifs de façon claire et concrète :
à court, moyen et long terme.
• Varier les pratiques, les supports et le contenu.
Le travail en groupe possède de grandes vertus.
• Proposer ponctuellement des activités ludiques : l’usage du numérique y contribue.
• Annoncer dans quelle partie se déroule la séquence : cours, exercices, ...
• Permettre aux élèves de travailler ensemble.
• Accepter un fond sonore dû aux échanges (mathématiques) entre élèves.
• Ne pas corriger au tableau tous les exercices donnés, DM, contrôles, ...


Faire participer ses élèves :

• ... pour rendre la leçon vivante et faciliter l’appropriation du cours.
• Interroger un élève en particulier, non pas la classe.
• Provoquer des débats dans la classe.
• Ecouter ses élèves, les laisser s'exprimer et expliquer leurs difficultés.
• Veiller à la qualité de l’expression des élèves : correction des termes, accessibilité à tous.
• Un élève qui prend la parole doit être entendu de tous. Renvoyer éventuellement la question posée à la classe.


  MISE EN SITUATION :
« Vous animez une activité d’expression orale ; les élèves parlent tous à la fois, répondent un peu à tort et à travers. »

Quelles sont les différentes causes possibles ?



 



Introduire une notion nouvelle :

• Donner du sens aux nouvelles notions abordées.
• Trouver des exemples concrets lors des explications.
• Lors de la première explication, élaguer au maximum.
Faire l'impasse sur les détails qui ralentissent la compréhension.
• S’assurer que les élèves ont compris une explication. Ne pas hésiter à reprendre un raisonnement.
• Éviter une démarche uniquement magistrale, qui enferme les élèves dans la passivité.
Prévoir des activités où l’élève sera amené à produire.
• Savoir tâtonner avec l’élève. Le prof doit réfléchir à haute voix prouvant que ce qu’il fait n’est pas préfabriqué.
• Ne pas être trop dirigiste lors d'activités.


  MISE EN SITUATION :
« Vous expliquez quelque chose d’important et vous sentez que beaucoup d'élèves sont inattentifs. »

Que faire pour éviter une telle situation ?




Le tableau

• Une organisation méthodique du tableau favorise la prise de notes des élèves.
• Ne pas écrire trop grand (ni trop petit) et de gauche à droite en séparant le tableau en plusieurs pans.
• Ecrire proprement : les cahiers sont le reflet du tableau. La trace écrite des élèves est importante.
• Utiliser des couleurs pour faire ressortir les éléments importants, les idées, les analogies, ...
• Une partie du tableau peut être dédiée à la recherche.

« C'est avec la logique que nous prouvons et avec l'intuition que nous trouvons. » Henri Poincaré


   
   

Actuellement

Vous êtes 275 personnes sur m@ths et tiques

   

Statistiques

Consulter les statistiques quotidiennes du site   

   
© ALLROUNDER