4. Gérer la classe



Attitude de l'enseignant :

• Etre ponctuel : la base !
• Saluer cordialement les élèves : un "bonjour" en début d'heure avant de commencer le cours n'est jamais de trop !
• Garder une certaine distance. Ne jamais évoquer sa vie privée.
• Être très prudent avec les réseaux sociaux.
• Circuler dans la classe, se positionner physiquement.
• Ne pas enseigner assis derrière le bureau ou collé au tableau en tournant le dos aux élèves : il faut imposer sa présence dans la classe.
• Regarder sa classe, les élèves.
• Placer sa voix.
• Utiliser un langage clair et adapté.
• Se montrer disponible, respectueux et ouvert.
• Utiliser une concurrence positive.
• Accorder à tous les élèves l'attention et l'accompagnement appropriés.
• Communiquer sa passion contagieuse pour les maths à ses élèves :-)
• Communiquer son plaisir d’enseigner :-)

« Pour enseigner les mathématiques à John, il faut connaître les mathématiques, et il faut connaître John. » Morris Kline

• Éviter toute forme de dévalorisation à l'égard des élèves.
• Offrir de façon très ponctuelle des "récompenses".
• Créer un climat de classe propice au travail.
• Gérer l'anxiété des élèves.
• Valoriser le travail et les progrès par des remarques encourageantes.
• Connaître ses élèves.
• Enseignant et élèves doivent apprendre à travailler ensemble. Cela prend du temps, les premières semaines ne sont jamais faciles même avec de l'expérience.


Élèves en difficulté :

• Prendre en compte la diversité des élèves.
• Déceler les signes du décrochage scolaire afin de prévenir les situations difficiles.
• Avoir des attentes réalistes.
• Inscrire les élèves dans une logique de réussite :
adapter ses objectifs et son enseignement tout en demeurant exigeant.
• Offrir à tous des possibilités ponctuelles de succès.
• Démarrer les séances par des choses faciles pour motiver les élèves les plus faibles.
• Proposer des rythmes, des supports et des niveaux de compétences à acquérir différents.
• Proposer des évaluations ou des critères d’évaluation différents.
• Interroger les élèves faibles pour les motiver.
• Comprendre les causes possibles des difficultés avec une classe en se concertant avec l’équipe, le professeur principal : horaire, cours précédent, relationnel, ...

« La motivation est un facteur clé dans la réussite des élèves à toutes les étapes de leur éducation, et les enseignants peuvent jouer un rôle central. »
  Gérer la discipline :

• Rendre tous ses élèves actifs, c’est gérer la discipline !
Un élève qui s'ennuie vous ennuiera !
• S’assurer que les élèves sont calmes avant d’entrer en classe.
• Attendre que la classe se calme avant d’autoriser de s’assoir.
• Rendre les élèves responsables en leur parlant comme à des adultes.
• Parler doucement et de façon posée. L’attitude de l’enseignant déteint sur la classe.
• Repérer de suite les élèves perturbateurs pour les solliciter régulièrement.
• L’élève doit demander la parole.
• En cas de conflit, se donner le temps de réfléchir avant d’agir.
• Ne pas attaquer la personne mais l’action (attitude, travail, ...).


Les sanctions :

• Se renseigner chez le CPE et professeur principal.
• Etablir, expliquer et appliquer un système de sanction efficace.
• Éviter de tomber trop vite dans une logique inflationniste des sanctions.
L’adolescent a un sens très aigu de la justice.
• Un tête-à-tête en fin d’heure est parfois plus efficace qu’une sanction.
• Informer rapidement les parents en cas de dysfonctionnement de tout ordre.
• Ne pas faire d’annonces ou de menaces qu’il ne sera pas possible de tenir.
• Proscrire les punitions collectives.


Barème des punitions en 1945 ! (cliquer sur l'image pour agrandir)


  MISE EN SITUATION :
« Vous surprenez un de vos élèves qui utilise discrètement son téléphone en classe. »

Quelle réaction doit-on avoir ?





   
   

Actuellement

Vous êtes 168 personnes sur m@ths et tiques

   

Statistiques

Consulter les statistiques quotidiennes du site   

   
© ALLROUNDER