2. Contexte et mise en oeuvre



Ce type d'activité se prête parfaitement au travail en groupe pour plusieurs raisons. L'activité de groupe engendre un effet d'émulation et de motivation : on est obligé de donner le meilleur de soi même pour le groupe.
« Le tout est supérieur à la somme des parties. »

Ensuite, le débat et les échanges d'idées sont des facteurs déterminants pour conduire les élèves dans une démarche de recherche.
L'enseignant est ainsi un observateur et un animateur de la recherche cautionnant les connaissances des élèves.

Gestion de la classe

Recherche individuelle (5 à 10 min) :
Chaque élève doit s'approprier à son rythme le problème. Cette recherche peut être organisée pour être préparée à la maison avant la séquence en classe.

Travail de groupe :
Les élèves débattent de leurs résultats dans le but d'élaborer une solution commune.
L'enseignant n'intervient que dans le cadre de questions portant strictement à la compréhension de l'énoncé. Il doit éviter de valider ou d'invalider une démarche mais peut éventuellement les mener à constater que leur solution mène à une impasse.
En cas de blocage, l'enseignant peut être mené à aider les élèves : aide matériel en guidant vers des outils (logiciel, calculatrice, instruments, ciseaux, ...) ou aide orale (élément important dans l'énoncé, piste, ...).
Il est important que l'enseignant observe ses élèves afin de préparer la phase de mise en commun et de dégager des éléments lui permettant d'évaluer la phase de recherche.

Mise en commun :
Elle peut prendre différentes formes sur différents supports :
- Débat autour d'affiches réalisées par les groupes.
- Présentation à l'aide d'un logiciel (géométrie dynamique, tableur, ...)
- Exposés à l'oral par les élèves.
- ...
Chaque groupe peut ainsi se positionner par rapport aux propositions établies par les autres. L'enseignant doit rester un animateur et accorder un temps de parole à ses élèves.
Les différentes solutions peuvent être présentées, validées ou invalidées par les élèves en priorité ou par le professeur.
Il n'est pas nécessaire de faire systématiquement une restitution complète. Pour certaines activités, le travail en groupe peut se suffire à lui-même.
 

Les Shadoks - Jacques Rouxel - 1970






Hors contexte "Problèmes ouverts", quelques exemples pour commencer le travail en groupe avec sa classe :

- Les figures téléphonées - 6e/5e
- Diaporamaths - 6e/5e
- L'Antarctique - 5e
- Appliquer les identités remarquables - 3e/2nde
- Qui suis-je ? - 2nde



   
   

Actuellement

Vous êtes 141 personnes sur m@ths et tiques

   

Statistiques

Consulter les statistiques quotidiennes du site   

   
© ALLROUNDER